Jean-Pierre Bourquin

Jean-Pierre Bourquin (1950 - 2020).

Il obtient son Diplôme National des Beaux-Arts en 1974.

Il a été chargé de cours à l’Ecole des Beaux-Arts de Rouen.

Son travail est entré au FNAC, au FRAC Haute Normandie et dans quelques collections privées. Il a été présenté en France, en Europe (Allemagne, Italie, Suisse, Suède…), aux Etats Unis (Atlanta) et jusqu’en Tanzanie !

Les galeries Cordier, Traces, Lavrov, Françoise Palluel, Timothy Tew, Lise & Henri de Menthon, Anne Bourdier, T. Koralewsky, Vanhoecke… ont présenté son travail.

En 2014, son incroyable production de « carnets d’errances » a été montrée en Italie, dans une exposition itinérante de livres d’artistes. Il a aussi été invité en Chine avec Marie-Cécile Aptel, au Musée de Ningbo.

Jean-Pierre Bourquin a toujours peint quotidiennement, sans concept moteur, sans objectif « supérieur ». C’est dans la pratique de la peinture elle-même qu’il trouvait la raison du geste, l’énergie de la couleur, la force dessin, la liberté du signe.

Vous ne trouverez pas de grands « textes théoriques » sur son œuvre, car sa nature n’appelle pas de commentaires… Elle est toujours restée d’une fraîcheur insaisissable, un peu comme certaines fleurs aux éclosions quotidiennes et qu’il ne faut pas cueillir, ou certains volcans qu’il est préférable d’observer à distance…

Nous sommes extrêmement honorés d’avoir pu présenter son travail.