[∞] et autres cycles

Du 06 avril au 20 mai 2013

Le cellulaire, l’engendrement, l’organique, la topologie, l’élémentaire, la déclinaison et le flux sont autant d’entrées possibles pour éclairer cet accrochage de printemps, un accrochage en mouvement.

L’exposition « [∞] et autres cycles », propose une circulation fluide autour des pièces d’Amélie de Beauffort, d’Anne Le Mée, et d’Emmanuel Lesgourgues, amplifiant ce qui vibre déjà dans chaque œuvre. Nos artistes vont tour à tour ; regarder le vivant dans son organisation fondamentale et fascinante, engendrer des systèmes autonomes mus par la nécessité ou l’aléatoire, mesurer et mettre en forme la complexité, décliner l’élémentaire.

Chaque pièce, selon des modes différents, oscille entre forme fermée et forme ouverte. Si la part fermée convoque les principes géométriques des formes platoniciennes et des nombres entiers, la part ouverte elle, convoque les fractions organiques. L’énonciation d’un infini semble contenue dans cette mise en boucle, cet aller-retour à l’intérieur des œuvres même.

La perception simultanée de différentes échelles passe aussi comme un écho dans l’espace. Ainsi l’installation la plus imposante évoque le cellulaire le plus fragile, élémentaire, et le plus petit dessin semble pouvoir contenir le principe ouvert le plus complexe.

En plan, les dessins questionnent la notion de support, s’émancipent de la surface de la feuille et de celle du mur pour commencer une vie autonome… Des dessins en mouvement, animés par une forme de cycle de vie, d’infinie variation.

En volume, les pièces exposées interrogent les éléments, la notion de pesanteur. Elles s’organisent ici comme autant de corps dont on observe les phases de développements (croissances, expansions, mutations…).

L’énergie contenue dans les œuvres semble libérée par leur confrontation dans cet espace ouvert. Elle absorbe notre regard, oriente notre marche et irradie les lieux.

Erwan Le Bourdonnec