Toni Grand

Toni Grand est un sculpteur français (1935 – 2005).

Bien que se défendant d’y appartenir (n’étant surtout pas à l’origine du travail théorique), il est considéré comme proche du mouvement Supports/Surfaces.

Dans les années 60, il effectue plusieurs séjours à Paris pour « apprendre le métier », notamment dans l’atelier de Marta Pan (qui avait elle-même été élève de Brancusi).
De la fin des années 1960 à la fin des années 1970, il se consacre principalement à la sculpture sur bois. À partir du milieu des années 1970, il travaille dans son atelier de Mouriès avec des résines de synthèse appliquées à envelopper des pierres, du bois, des ossements ou encore des poissons.

En 1982, il est choisi avec Simon Hantaï pour représenter la France lors de la Biennale de Venise. Son travail est présent dans de nombreuses collections et institutions, en France comme à l’étranger.

Toni Grand est un menuisier économe.

Il titre ses pièces pour décrire leurs fabrications, les gestes qui ont contribué à leur élaboration. Aucun élément subjectif ou de discours ajouté à l’œuvre. Il revendique aussi qu’une « économie du matériau conduit à une certaine économie du geste ». Mais quelle maîtrise dans ces quelques actions : refendre, équarrir, abouter…

Son travail est singulier aussi parce qu’il intègre le corps animal en tant que matériau dans certaines de ces pièces (ici des poissons). Il interroge ainsi le bois qui reste le support, et la sculpture elle-même, en dedans.

Il a aussi revendiqué l’absence de socle et de toute expressivité dans ses œuvres, une sculpture « trop petite dans un espace trop grand, ou trop grande dans un espace trop petit » …